5 BONNES RAISONS DE VOIR : MANGLEHORN

DSC_0114

Manglehorn, un film de David Gordon Greenavec Al Pacino, Holly Hunter, Chris Messina, Harmony Korine

De quoi ça parle ?

Manglehorn est un homme solitaire, incapable de se remettre de la perte de celle qu’il a toujours aimée, Clara. Désormais, il préfère vivre reclus avec son chat plutôt que d’essayer de communiquer avec le monde extérieur, se consolant avec un travail de serrurier pour lequel il semble encore prendre du plaisir. Dans cette monotonie, seule une femme pourrait réussir à briser la carapace dans laquelle il se réfugie. Mais la laissera-t-il approcher ?

 

5 bonnes raisons de le voir

  • Parce qu’Al Pacino (Heat, L’Enfer du dimanche, Scarface) est toujours aussi flamboyant à 75 ans. Au contraire de certains qui préfèrent se perdre dans de multiples séries B, Al Pacino se fait rare au cinéma. Et nous ne sommes jamais déçus par les retrouvailles, tant le comédien habite ses rôles et offre des compositions impressionnantes de retenue et de nuances,
  • Parce que le film sublime avec poésie et lyrisme un anti-héros, un homme aigri incapable d’aimer et pourtant terriblement touchant,
  • Parce qu’alors que le portrait de cet homme désabusé, enfermé dans des regrets qu’il ne peut effacer, aurait pu être larmoyant, David Gordon Green (Joe, L’Autre rive) a judicieusement choisi une mise en scène solaire, poussant plus à sourire qu’à pleurer,
  • Parce que David Gordon Green est définitivement l’un des meilleurs pour capturer l’atmosphère d’une Amérique banale, parvenant à transformer des gens ordinaires en personnages complexes et fascinants,
  •  Parce que rendre un film sur un serrurier aussi passionnant est un véritable exploit

 

Ce que vous ne saviez pas

  • A l’origine, la rencontre cinématographique entre David Gordon Green et Al Pacino devait se faire autour d’une publicité. Mais, malgré la somme proposée, Al Pacino n’arrivait pas à se faire à l’idée de tourner dans un spot commercial même s’il désirait travailler avec le réalisateur. Celui-ci a alors écrit un scénario spécialement pour le comédien. Il s’agissait de Manglehorn.
  • Le nom du personnage principal qui donne son titre au film est dû au hasard. Lors d’un tournage, David Gordon Green a été pris dans un ouragan, se retrouvant bloqué dans la rue d’une bourgade nommée Mangle Horn Road (littéralement la route de l’essoreuse de cornes). Fasciné par le nom, il décida de rendre hommage à cette anecdote en nommant son métrage.

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s