LES FILMS A VOIR POUR FAIRE BIEN EN SOCIETE : LE CUIRASSE POTEMKINE

potemkine-3

LE CUIRASSE POTEMKINE de Sergei Mikhailovich Eisenstein (1925)

en DVD sur http://www.videofutur.fr/

Film russe en noir et blanc filmé dans les années 20, LE CUIRASSE POTEMKINE a  tout du film chiant et ennuyeux au premier regard. Sauf que non !

POURQUOI IL FAUT LE VOIR ?

Second film du grand réalisateur Sergei Eisenstein, LE CUIRASSE POTEMKINE est avant-tout un film de propagande  : une commande de la Commission d’Etat Russe pour commémorer le 20ème anniversaire de la Révolution de 1905.  L’histoire se déroule donc en 1905 lors de l’éclatement de la première Révolution Russe. Les marins du Potemkine, un puissant Cuirassé commence à protester de n’avoir à manger que de la viande pourrie, leur colère prenant de plus en plus d’ampleur, une insurrection a lieu alors que le Potemkine est au port d’Odessa.

Ce qui fait aujourd’hui du film un authentique classique du cinéma mondial ce n’est pas tant son sujet politique (et authentique) que sa mise en scène et son montage, diablement ingénieux pour l’époque. Œuvre vraiment électrisante et violente, LE CUIRASSE POTEMKINE est un film épique qui a largement marqué l’histoire du cinéma et de nombreux réalisateurs. Pour preuve la très très célèbre et impressionnante scène de l’escalier où les soldats Tsaristes massacrent la population d’Odessa dans un immense escalier que l’on pense sans fin. Scène d’une violence inouïe et qui bénéficie d’un montage – pour l’époque – révolutionnaire, elle fut reprise par de nombreux cinéastes. Brian de Palma, par exemple, s’en inspirera pour sa célèbre scène d’escalier dans LES INCORRUPTIBLES (surtout la séquence du landau qui échappe à la mère et qui dévale les marches).

Considéré comme l’un des meilleurs films de propagande de tous le temps, LE CUIRASSE POTEMKINE a été choisi, en 1958, comme le meilleur film de tous les temps par plus de 117 critiques internationaux. En 2013, le film n’a absolument rien perdu de sa puissance.

QU’EN DIRE EN SOCIETE POUR FAIRE LE MALIN ?

• Que bien qu’il fut tourné en noir et blanc, le film comporte une seule couleur, le rouge, celui d’un drapeau que l’on voit flotter. Pour obtenir cet effet, l’équipe a colorisé à la main plus de 108 images !

• Serguei Eisenstein n’avait que 27 ans lorsqu’il réalisa le film.

• Que le film est aujourd’hui tombé dans le domaine public.

EXTRAIT

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s