Nouveauté vidéo de la semaine : COGAN KILLING THEM SOFTLY

Lorsqu’une partie de poker illégale est braquée, c’est tout le monde des bas-fonds de la pègre qui est menacé. Les caïds de la Mafia font appel à Jackie Cogan pour trouver les coupables. Mais entre des commanditaires indécis, des escrocs à la petite semaine, des assassins fatigués et ceux qui ont fomenté le coup, Cogan va avoir du mal à garder le contrôle d’une situation qui dégénère…

 
Pourquoi il faut le voir ?
Parce que c’est le nouveau film d’Andrew Dominik (CHOPPER), réalisateur qui, l’air de rien, commence à tracer un sillon profond et sans doute durable dans le terrain cinématographique.  Dès sa première grosse production en 2007, L’ASSASSINAT DE JESSE JAMES PAR LE LACHE ROBERT FORD, Dominik a immédiatement fait preuve d’un sens inné de la stylisation cinématographique. Chez lui, chaque plan semble pensé, étudié et glorifié. Une « marque de fabrique » que le réalisateur imprègne à son nouveau film : COGAN KILLING THEM SOFTLY !

Un polar cynique et malin qui met en scène Brad Pitt, James Gandolfini (SOPRANO) et Ray Liotta (LES AFFRANCHIS), coincés dans une histoire de braquage, de mafieux et de gangsters à la petite semaine. Ponctué de dialogues parfois savoureux et finement écrit, le film séduit également par sa volonté de se dérouler dans une Amérique furieusement contemporaine (celle de la crise) et d’utiliser des décors à contre-emploi des films de gangsters « communs » (ici, point de casinos clinquants, de beaux costumes et de grands hôtels, mais des villes sales aux maisons délabrées et aux rues jonchées de detritus). Un choix particulièrement audacieux et bienvenu qui plonge le film d’Andrew Dominik dans une réalité rarement vue dans le cinéma des années 2000.

Parfois contemplatif, COGAN KILLING THEM SOFTLY est pourtant un vrai polar pur et dur et offre son lot de violence et de cynisme. A ce titre, les scènes d’action sont aussi spectaculaires qu’hyper stylisées (mention particulière à l’exécution en voiture !).

Conclusion, COGAN KILLING THEM SOFTLY est un polar parfois poisseux, parfois destroy mais dont la vigueur et la ténacité démontrent qu’en matière de polar, le cinéma américain a encore de beaux jours devant lui, et qu’on est loin d’en avoir fait le tour ! 
Disponible en DVD sur videofutur.com
coganDVD

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s